Une rencontre des arts

Du 9 au 11 octobre, assistez à la première édition du festival interdisciplinaire ARTONOV. Un foisonnement d’événements artistiques et de créations originales se dérouleront dans les plus beaux lieux Art Nouveau et Art Déco de Bruxelles. Musique, théâtre, mode et arts visuels s’y rencontreront sous la direction de Vincenzo Casale, professeur aux Conservatoires Royaux de Gand et de Bruxelles, également clarinettiste et chef d’orchestre. Cette grande variété de genres sera portée par des artistes confirmés et des artistes émergents. Avec Béatrice Berrut, Alice Foccroule, Sofie Vanden Eynde, Eliane Reyes ou encore Bruno Coppens.

Imaginez l’intérieur des plus belles maisons et des plus beaux hôtels de maitre bruxellois réinvestis par des artistes, reconnus ou émergents, dans un florilège de disciplines. Voilà l’idée originale du festival ARTONOV qui s’inspire directement du mouvement international de l’Art Nouveau. Bruxelles était à l’époque de l’Art Nouveau un formidable carrefour de la création. Ce n’est pas un hasard si le festival y voit le jour, avec le soutien de la Ville de Bruxelles et de son Echevinat de la Culture.

ARTONOV entend créer des passerelles entre les siècles et entre les arts. Il occupera des lieux ouverts au public comme le Centre belge de la Bande Dessinée, la Maison Pelgrims, la Maison Cauchie, le Musée des sciences naturelles, le Musée des Instruments de Musique ou encore le CAB Art Center ainsi que des lieux privés, comme l’Hôtel Ciamberlani. Cette occupation donnera une couleur particulière aux œuvres et offrira un beau challenge aux artistes qui devront inclure l’architecture dans leur performance. Une belle occasion de (re)découvrir pendant trois jours un patrimoine pas toujours accessible. ARTONOV permet en outre aux artistes de développer leurs projets dans un esprit de collaboration entre générations, entre nationalités et entre disciplines.

Le programme de cette première édition s’articule en deux séries. Vous retrouverez dans la série ARTONOV, sept spectacles qui mettent en dialogue de jeunes artistes et des artistes confirmés :

Le vendredi 9 octobre à 20h, avec la pianiste Béatrice Berrut, associée à la jeune styliste Gioia Seghers qui proposeront un concert/défilé sur un programme dédié au pianiste et compositeur Ferruccio Busoni au Musée de la Bande Dessinée.

Le samedi 10 octobre à 14h et 15h, avec Alice Foccroule et Sofie Vanden Eynde, spécialistes de la musique baroque (luth et chant). Elles enchanteront le public entourées des photos de la photographe Olivia Droeshaut à la Maison Pelgrims

A 17h et 18h, une singulière rencontre autour du gramophone en compagnie de Philippe Castejon, permettra à la fois de (re)découvrir le son originel des anciens disques 78 tours, mais également de vous replonger dans l´atmosphère d´écoute d’antan à la Maison Cauchie.

Et à 20h, Eliane Reyes et Bruno Coppens associés à TWIS, ensemble de jeunes étudiants issus des différents Conservatoires de Belgique, emmèneront le public au Musée des sciences naturelles pour un spectacle original autour du célèbre Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns et des dinosaures de Jurassic Trip de Connesson.

Le dimanche 11 octobre à 12h au MIM, avec Tobias Koch (pianiste), Vincenzo Casale (clarinette), Sergei Istomin (violoncelle), Pierre Pivin (metteur en scène), Robin Van Dyck (comédien). Un programme Art Nouveau mêlant musique et poésie qui recrée l’ambiance des salons bruxellois de la Libre Esthétique.

Découvrez également la série FRINGE le dimanche 11 octobre et ses trois performances interdisciplinaires qui se dérouleront à 13h et à 15h  au CAB Art Center, avec des artistes issus du Conservatoire Royal de Bruxelles, du MAD, de P.A.R.T.S. et d’écoles d’art européennes :

SCHIZOPHRENIA qui mêlera danse, avec Victoria Bryzgalova (RU) & Yuika Hashimoto (JP), et musique, avec Yann Robin, Schizophrenia (2006). Elle sera exécutée par Cédric De Bruycker (clarinette) et Pieter Pellens (saxophone).

RAM de Quentin Meurisse (musicien) et Charles Ngombengombe (danseur) dans un approfondissement des techniques informatiques en relation avec le geste.

DERIVE : «Ce n’est ni de la musique, ni du dessin, ni de la danse, mais le rythme, le mouvement et les images apparaissent et se rencontrent.» Conception et interprétation par Marine Falque-Vert (musicienne), Maud Gourdon (illustratrice) Maëlle Reymond (danseuse).

Enfin, le festival porte également une dimension sociale. Divers ateliers axés sur les arts plastiques, le théâtre, la musique, le mouvement ou le cirque seront organisés dans le quartier des Marolles pour les enfants, en collaboration avec l’Institut Diderot, bâtiment Art Nouveau d’Henri Jacobs en 1910.

Du 9 au 11/10
17 € ou réductions
Plus d’infos

Laisser un commentaire