Un 1000ème costume pour Manneken-Pis !

Le plus célèbre des Bruxellois dispose d’une collection de costumes unique au monde. Le 12 mai, Manneken-Pis recevra son 1000ème costume. Lequel ? C’est une surprise ! La remise aura lieu à l’Hôtel de Ville en présence des autorités communales ainsi que de l’Ordre des Amis de Manneken-Pis et sera ouverte au public. Nous vous y invitons chaleureusement. Pour l’occasion, la GardeRobe MannekenPis sera également accessible gratuitement toute la journée.

Depuis le 17ème siècle, Manneken-Pis est l’enfant chéri des Bruxellois. Dès cette époque, la fontaine est habillée lors des grands événements. Le plus vieux costume connu conservé par la Ville de Bruxelles fut offert en 1747 par le roi Louis XV. Cette tradition s’est perpétuée au fil des siècles et s’est intensifiée ces dernières décennies. La popularité du kejte ne se dément pas. L’an dernier, il fut habillé plus de 160 fois. Les remises de nouveaux costumes, de toutes les origines du monde, se multiplient. Un nouveau musée, entièrement consacré à cette collection inédite, a été inauguré en 2017 au 19 rue du Chêne : la GardeRobe MannekenPis. Plus de 150 habits du ketje, parmi les plus beaux, y sont présentés.

Le 12 mai à 11h, Manneken-Pis recevra son 1000ème costume. La surprise est bien gardée et sera dévoilée dans la salle de la Milice de l’Hôtel de Ville (entrée via la Grand-Place). La cérémonie est ouverte au public. Le costume sera ensuite présenté à la fontaine dès midi, toute la journée.

Un indice toutefois : un grand couturier belge a été chargé par le donateur de confectionner un habit exceptionnel !

Située à deux pas, la GardeRobe MannekenPis sera ouverte gratuitement samedi 12 mai au public, de 10h à 17h. Une vitrine spéciale « 1000ème costume » sera également dévoilée et présentera des silhouettes inédites. A voir jusqu’au mois d’octobre.

Pour tout savoir, visitez www.mannekenpis.brussels. Et pour découvrir l’original de la statue et son histoire, venez visiter la salle Manneken-Pis du Musée de la Ville de Bruxelles.

 

 

Articles associés

Laisser un commentaire