De la culture urbaine au Vanderborght

Du 18 au 27 mai, les anciens établissements Vanderborght accueilleront l’asbl STROKAR et sa nouvelle exposition intitulée « Living in the positive ». Souhaitant promouvoir le Street Art dans une approche interdisciplinaire, STROKAR invite 50 artistes à réinterpréter les clichés du photographe Fred Atax. Deux artistes seront également invitées hors les murs à laisser une trace dans Bruxelles, au féminin.

Depuis 2016, l’asbl organise une exposition dans les anciens établissements Vanderborght (rue de l’Écuyer 50). Son résultat est le fruit d’une collaboration entre un photographe belge et des artistes internationaux principalement issus des arts urbains, plastiques et visuels. L’un leur a confié ses photographies prises aux quatre coins du globe, les autres ont accepté de les réinterpréter selon leurs techniques.

Cette année, 50 artistes ont répondu à l’invitation : Jef Aerosol, Kurar, Steve Locatelli, Fred Ebami, Taku Obata, Jean-Luc Moerman, Toxi, Denis Meyers, Kashink, Jérôme Mesnager, le collectif Farm Prod, HMI, Jonas Sunset, Nova Dead, Jm Robert, Mute Proheroes ou encore David le Gouar. Souhaitant promouvoir les artistes des pays émergents, STROKAR a également invité 7 artistes du Cap Vert à exposer pour la première fois à Bruxelles.

En parallèle à l’exposition, STROKAR customisera, le 20 mai, le JAM Hôtel et invitera deux artistes à réaliser des fresques en ville. Nous pouvons déjà annoncer que l’une d’elles  sera l’artiste Kashink. Elle travaillera au cœur de Laeken dans la première quinzaine du mois de mai. Pour le reste, suspens !

Pour sa 2ème édition, STROKAR initie un axe Paris-Bruxelles avec une double exposition. L’asbl sera présente à Paris, au Centre Wallonie Bruxelles, du 20 septembre au 19 novembre prochain. Une trentaine d’artistes belges seront présentés aux côtés de leurs voisins français, ainsi que les artistes du Cap Vert.

La Ville de Bruxelles et son Échevine de la Culture soutiennent cette initiative depuis le début et l’accueillent au Vanderborght, particulièrement attentives à la promotion du Street Art d’une part mais également convaincues que le décloisonnement des disciplines permet d’ouvrir la culture au plus grand nombre.

Vernissage le 17 mai à 18h :  performance de Cut Killer et de Smimooz.
Exposition ouverte du 18/05 au 27/05 (11h à 18h).
5 €

Plus d’infos

(c) Strokar 2016

Articles associés

Laisser un commentaire