Deux nouvelles fresques Street Art à Bruxelles

L’été nous a quitté mais les murs bruxellois n’en demeurent pas moins colorés. Le 7 octobre à 12h30, une nouvelle fresque sera inaugurée à deux pas de la Gare du Nord. Elle est réalisée par l’artiste polonais Seiner, invité à Bruxelles par l’ASBL « Une Ville en Couleurs », avec le soutien de la Ville de Bruxelles. Le 27 septembre, le M.U.R. Brussels inaugurait sa troisième œuvre. Elle est signée par le duo d’artistes Aien7 et Ebo, membres du collectif belge Délit2fuite.

La Ville de Bruxelles développe un parcours d’art urbain sur son territoire au travers d’appels à projets, d’installations temporaires, de festivals et de collaborations diverses. Le défi de ce parcours consiste à faire coïncider dans un même espace-temps un artiste et son œuvre avec un mur et son propriétaire. Cette rencontre doit ensuite se fondre dans le tissu urbain et être techniquement réalisable, pas évident ! Ce mois-ci, l’ Echevinat de la Culture se réjouit de soutenir l’association « Une Ville en Couleurs » qui a joué le parfait médiateur entre la CSC, qui a accepté de céder un mur d’environ 400 m², et l’artiste Seiner.

sainer

Sainer – 2016

Seiner vient de Lodz en Pologne. Régulièrement invité dans les grands festivals d’art urbain, Seiner a déjà bien roulé sa bosse en Europe. Son style se distingue par l’utilisation des couleurs et sa manière particulière de travailler la lumière. Avec sa technique acquise pendant sa formation à l’Académie des Beaux-Arts, Seiner peint des gens aux regards marqués par la vie, des portraits sincères. L’œuvre de Seiner, située au croisement du boulevard Simon Bolivar et de l’avenue de l’Héliport (à deux pas de la Gare du Nord), représente une mère et ses deux enfants. En voyant les logements sociaux auxquels le mur fait face, l’artiste a voulu mettre les familles à l’honneur.

Autre format, autre approche : le M.U.R. inaugurait le 27 septembre sa troisième œuvre, en autant de mois.

Pour rappel, le M.U.R est un concept imaginé par l’association française du même nom qui consiste à transformer un panneau publicitaire en musée à ciel ouvert. Grâce au soutien intégral de la Ville de Bruxelles, l’asbl Costik porte le projet à Bruxelles et propose, chaque mois, à des artistes contemporains d’investir ce panneau de 3 mètres sur 9 avec une création originale et éphémère. Après Mataone en juillet et Pso Man en août, c’est au tour de Aien7 et Ebo d’investir 27 m², rue Marché aux poulets.

Reconnus dans le mouvement graffiti depuis près de 20 ans, Aien 7 & Ebo sont membres du collectif Délit2fuite. Passés maîtres dans l’art de l’illustration, les deux comparses nous entraînent dans un univers déjanté avec leurs personnages hauts en couleurs réalisés aux sprays aérosols. Laissant la part belle à l’imaginaire, Ebo revisite sans pitié des créatures étranges tandis qu’Aien 7 se distingue par son sens inné du mouvement et des perspectives.

L’œuvre est visible jusqu’au 25/10, avant qu’un nouvel artiste belge vienne à son tour s’approprier l’espace.

14556707_1371745292865616_2411784137410854358_o

(c) Gautier Houba Photography – Aien 7 & Ebo – 2016

Plus d’infos sur le M.U.R.

Articles associés

Laisser un commentaire