Automne en couleur

Après un été bien agité en matière d’art urbain, voici un automne qui démarre avec plusieurs nouveaux projets. Trois nouvelles fresques verront le jour sur le territoire de la Ville de Bruxelles et deux nouveaux espaces seront dédiés à l’expression libre.

La newsletter du mois de septembre vous annonçait la participation de 42 artistes à l’appel à projet des Riches Claires. Aujourd’hui, le nom du gagnant, ou plutôt des gagnants puisqu’il s’agit d’un duo, est connu. C’est Eyes-B et Parole qui peindront la façade du Centre Culturel et de la Bibliothèque entre le 12 et le 20 octobre. Eyes-B et Parole sont deux artistes bruxellois issus de la scène graffiti. Si leurs styles sont fort différents, ils ont en commun le rythme et la musicalité dans le geste.

Une deuxième fresque sera réalisée entre le 30 septembre et le 3 octobre, à l’occasion de la venue d’Elian à Bruxelles. L’œuvre que cet artiste argentin, au style abstrait et flashy, vient offrir à Bruxelles, est le prix d’un concours remporté par la Cellule Energie de la Ville. Ce cadeau original sera peint sur le mur d’un bâtiment de la Ville, rue Saint-André, entre le 30/9 et le 3/10. La fresque sera terminée et inaugurée pendant Nuit Blanche, le samedi 3 octobre, qui a justement lieu dans le quartier qui entoure le Vismet.

La troisième fresque du mois d’octobre apparaîtra sur les murs du KVS à l’occasion du Mestizo Arts Festival. Le concept est de mettre en perspective le travail des street-artistes contemporains avec celui du célèbre muraliste mexicain Diego Rivera. Côté belge, c’est FarmProd qui réalisera la fresque contemporaine. Elle sera inaugurée le 23 octobre à 19h au KVS.

Au rayon des nouveaux espaces, signalons que le Byrrh ouvrira ses portes tous les dimanches et lundis de 13h à 18h aux amateurs de gaffiti et d’art urbain. Cet espace d’entraînement de 500m² permettra de répondre à la demande des artistes de venir s’entraîner seuls ou en groupe, dans un lieu qui soit légal et qui bénéficie de suffisamment de surfaces pour s’essayer à des projets d’envergure. Jusqu’à la fin du mois de mars, le lieu sera ouvert 2 jours par semaine et encadré par Benoît Quittelier de l’ASBL F.A.M qui promeut les arts urbains, mais aussi par Fred Lebbe et Gaëtan Tarantino.

Une nouveauté en amène une autre : pour la toute première fois à Bruxelles, un mur d’expression libre va s’ouvrir aux graffeurs ce lundi 5 octobre sur le Mont des Arts. A l’initiative de SQUARE-BRUSSELS MEETING CENTRE et de l’ASBL Dynamic’Arts, cet Open Wall de 60 mètres carrés, accessible à tous, vient répondre également à la volonté des taggeurs de trouver une place en ville pour laisser une trace, un flop ou une fresque, en souvenir de leur passage. Ce projet pilote repose sur un contrat de confiance et demande aux graffeurs/street-artistes un respect du site du Mont des Art et de ses alentours. La durée du projet dépendra de la réussite de ce compromis. Pour célébrer l’ouverture de ce mur, l’Urban Jam se tiendra devant l’Open Wall les 3 et 4 octobre de 12h à 22h. De la musique, du breakdance et du graf naturellement.  Plus d’infos.

Tous ces projets, initiés ou soutenus par l’Echevinat de la Culture, démontrent la volonté de Karine Lalieux de créer à Bruxelles un véritable parcours de création Street Art, à l’instar du célèbre parcours BD. Mais aussi de répondre aux aspirations multiples de très nombreux artistes bruxellois dont la rue constitue la première cimaise.

 

 

Articles associés

Laisser un commentaire