Attention, peinture fraiche !

L’été bruxellois 2015 aura vibré au rythme du Street Art. Un Festival, un appel à projet, mais aussi la mise à disposition de murs d’expression libre et enfin la scénographie d’une rue complète. Au total, c’est plus d’une centaine de street-artistes qui ont foulé ou vont fouler les rues bruxelloises pour y laisser une empreinte.

La newsletter de juillet présentait déjà plusieurs initiatives de l’Echevinat de la Culture en matière de Street Art comme la fresque de la rue des Chandeliers et le Festival Kosmopolite Art Tour. Il a rassemblé 60 artistes belges et bruxellois autour du canal au début du mois de juillet. Mais aussi le mur d’expression libre sur les boulevards dans le cadre de « Place au piéton ». Il est mis à disposition tous les samedis de juillet à fin septembre sur le piétonnier, face à la Bourse.

Le 31 juillet se clôturait l’appel à projet pour la façade des Riches-Claires. Le Service Culture de la Ville a reçu 44 projets d’artistes candidats issus principalement de Belgique et de France. Le lauréat sera annoncé le 11 septembre.

Le dernier projet de l’été , et non le moindre, est celui qui a agité la rue Namur entre le 23 et le 30 août. Pendant une semaine, des artistes rassemblés par le collectif Propaganza ont remis de la couleur dans la rue de Namur. Mené par Karine Lalieux, l’Echevine de la Culture de la Ville de Bruxelles, ce projet artistique fait suite aux conclusions du diagnostic établi par Atrium. En effet, l’Agence régionale du commerce constate que la rue de Namur mérite d’être mise en valeur pour ses commerces, mais aussi pour son identité culturelle et historique. Le résultat prend la forme d’une balade, de la Place Royale à la Porte de Namur, ponctuée par 6 fresques Street Art .

Grâce à la parfaite collaboration entre le Service Culture, l’association des commerçants de la rue de Namur et Atrium, mais surtout grâce au coup de spray de Spear, Eyes B, Parole, Kool Koor, Van Thang, et Steve Locatelli, le haut et le bas de la Ville sont désormais reliés par une exposition en plein air, ouverte à toute heure.

Pas de panique, si l’été touche à sa fin, les projets en matière d’art urbain continuent de fleurir. Dès la mi-septembre, le Byrrh (rue Dieudonné Lefèvre 4) offrira un espace d’entraînement de 500m² aux artistes débutants ou confirmés. Seuls ou en groupe, les amateurs de graffiti pourront dégainer leurs aérosols en toute légalité sur une longueur de murs atteignant les 140 mètres. Cet espace sera ouvert tous les lundis et tous les dimanches, de septembre à fin mars, et sera encadré par des artistes confirmés et réputés à Bruxelles. Répondant ainsi à un besoin criant du secteur, la Ville espère que cette grande première à Bruxelles sera un succès.

Rue de Namur

Fresques rue de Namur

 

Rue des Chandeliers

Fresque rue des Chandeliers

Articles associés