Quand la pub fait place au Street Art

Après 12 chapitres, soit un an de fresques murales réalisées en espace public, le M.U.R BRUSSELS a déménagé de la rue du Marché aux poulets à la place d’Espagne. Le M.U.R, pour modulable, urbain et réactif, est un panneau publicitaire de 9 mètres sur 3 transformé en toile pour les artistes urbains. Porté par l’asbl bruxelloise Costik, le projet est soutenu par l’Echevinat de la Culture dans le cadre de son Parcours Street Art.

Le Street Art est par nature éphémère, il s’efface au fil du temps et des transformations que subit l’espace urbain. Avec le M.U.R, il l’est volontairement puisque, tous les mois, une œuvre fait place à une autre. 12 artistes ou collectifs y ont déjà laissé leurs griffes, rue du Marché aux poulets : Solo Cink, Do The Writing, Klaas Van der Linden, Eyes-B, Defo 84, Djamel Oulkadi, Eres & Reset, Derm, Somey, Aien7 & Ebo, Pso Man et Mataone. La première année a donné la priorité aux artistes bruxellois et belges. Cette année-ci, le M.U.R. s’ouvre davantage aux artistes étrangers.

Depuis février, le M.U.R est installé place d’Espagne, suite aux travaux entamés au Parking 58. L’artiste bruxellois Blancbec a ouvert la danse le 4 février dernier. Artiste autodidacte, il a fait ses armes dans le graffiti avant de découvrir, à Barcelone, des affiches peintes à la main et collées à même les murs. Une révélation qui le pousse à détourner la lettre pour faire apparaître des personnages géométriques, dont l’oiseau qui devient la figure principale de son travail. Depuis 2003, il investit les rues de Bruxelles avec des œuvres qui interpellent et mettent en scène des protagonistes originaux dans une gamme chromatique vive et reconnaissable.

(c) Le M.U.R Brussels – Blancbec

Une nouvelle œuvre a pris sa place, un mois plus tard, le 4 mars. Le chapitre 14 du M.U.R. est signé par Dourone, orginaire de Madrid. Débutant dans le graffiti, il a ensuite formé un duo de globe-trotter avec Elodieloll au style inclassable. L’impact visuel de leurs œuvres, visibles aux quatre coins du monde, éveille les consciences. En créant des pièces originales où apparaissent d’élégants visages féminins dans un univers souvent cosmique et imaginaire, ils défendent des valeurs liées au respect, à la diversité et à la liberté.

(c) Le M.U.R Brussels – Dourone

Retrouvez tous les artistes exposés sur www.lemurbrussels.com et découvrez l’ensemble du parcours Street Art de la Ville de Bruxelles, les réalisations et appels à projets sur www.parcoursstreetart.brussels.

 

Articles associés

Laisser un commentaire