La poésie au cœur de l’espace urbain

Ces derniers jours, plusieurs poèmes sont apparus sur le sol dans les Marolles à l’occasion du projet « Peauésie ». Invisibles par temps sec, ces poèmes ne sont dévoilés qu’au contact de l’eau ou de la pluie. A terme, 25 poèmes seront réalisés à travers la Ville de Bruxelles. Dans le quartier, à l’entrée du Centre culturel Bruegel, sera bientôt aussi installé un Poetry Jukebox. De manière originale, la poésie s’installe dans l’espace public. 

Plusieurs poèmes ont déjà été réalisés, notamment à la porte du Rivage, devant l’Office des étrangers et au skateparc des Ursulines. A terme, une quinzaine de poèmes seront placés dans les Marolles et ses alentours. Le projet « Peauésie » souhaite surprendre les passants avec de courts poèmes éphémères écrits en différentes langues (français, néerlandais, anglais, arabe, italien, bruxellois…). Ceux-ci sont réalisés à l’aide de pochoirs. Après la Ville de Bruxelles cet automne, le projet sera ensuite réalisé à Watermael-Boitsfort en mai prochain pour la Fête des fleurs et à Molenbeek à l’automne 2018.

Peauésie est lauréat du prix Bruocsella de Prométhéa qui vise à soutenir des projets créatifs en espace urbain. Le projet est porté par l’asbl L’Arbre à Diane et réalisé en partenariat avec les étudiants de l’IHECS et de l’ERG. Les étudiants de l’IHECS ont travaillé à la manière dont la poésie est perçue par les passants. Les étudiants de l’ERG ont réalisé les pochoirs et leurs placements. Afin de sensibiliser le public, une signalétique mène vers les lieux choisis et une communication est faite sur les réseaux sociaux. Quatre performances sur le thème de la poésie viseront à rendre l’expérience sociale et interactive. Les différentes étapes du projet seront documentés sous forme de vidéos, photos et capsules sonores qui seront présentés le 7 décembre au Recyclart, de 18h à 20h. Radio Panik (105.4FM) y proposera une émission « oh vol » en directe (18h à 19h).

Afin de soutenir cet art, l’Echevinat de la Culture soutient également les Midis de la Poésie dont elle a triplé le subside en 5 ans et a initié la création des Petits goûters de la Poésie dans le cadre des CurioCity afin de rendre celle-ci accessible aux plus petits. La Ville de Bruxelles soutient par ailleurs le festival Transpoésie depuis plusieurs années et a acquis, en collaboration avec ce dernier, un Poetry Jukebox. Ce dispositif sonore permet d’écouter une vingtaine de poèmes européens en langue originale et leur traduction. Après un passage dans le quartier Sainte-Catherine à côté de la Tour noire, le Poetry Jukebox sera bientôt installé dans la cour du Centre culturel Bruegel.

Plus d’infos

 

Articles associés

Laisser un commentaire