Le PARCOURS Street Art a fait sa rentrée  

Le PARCOURS Street Art n’a pas chômé cet été. Près d’une dizaine d’artistes belges et étrangers ont été invités à poser leurs griffes sur le béton bruxellois de juin à septembre. La Ville de Bruxelles développe en effet depuis 2014 un parcours d’art urbain ambitieux, à l’instar de son célèbre parcours BD. Pour inaugurer les nombreuses œuvres réalisées, l’Echevinat de la Culture a organisé une balade inédite en bus anglais à travers la ville avec à son bord les artistes, les partenaires et la presse le 19 septembre dernier. L’occasion de retracer la genèse du parcours et de dévoiler les dernières réalisations.  

Après 4 ans de travail acharné, le PARCOURS compte plus de 70 collaborations et plus de 100 œuvres réalisées sur le territoire communal par des talents émergents ainsi que des grands noms du Street Art. Une volonté portée par l’Echevine de la Culture, qui souhaite soutenir ce secteur, trop longtemps délaissé et donner une impulsion à la Ville en matière d’art urbain, en s’inspirant d’autres grandes capitales. Dès 2012, l’intention est annoncée et dès 2013, les rencontres avec le secteur, très réceptif, se multiplient. En 2014, l’Echevine décide d’allouer 100.000 euros par an au développement de ce parcours et au soutien aux artistes via des appels, des cartes blanches, des commandes, des murs d’expression libre, des festivals… Dans un premier temps, ce sont les artistes issus de la scène locale qui ont été sollicités et soutenus. Progressivement, le parcours s’est ouvert aux artistes étrangers pour se diversifier et rayonner internationalement. En 2016, un appel a été lancé aux propriétaires afin d’établir une liste de murs disponibles sur la Ville. L’opération a été un succès tant auprès des propriétaires privés que des entreprises, des institutions publiques… Cette démarche a permis au parcours de s’étendre rapidement dans les différents quartiers. En 2017, le PARCOURS, étoffé, s’est doté d’un logo et d’un site web où chaque œuvre est répertoriée. Depuis, tous  les mois, de nouvelles fresques voient le jour.

Les artistes sélectionnés cet été, soit grâce à des appels à projets, soit  via des commandes, viennent enrichir encore celui-ci, en grande partie à Laeken mais aussi dans les Marolles ou au canal. Ces projets voient le jour notamment grâce à la collaboration et l’enthousiasme des propriétaires des murs concernés :

  • le collectif français Hell’O Monsters a réalisé une œuvre sur la tour à béton de l’entreprise CCB au numéro 79 de l’Avenue du Port, le long du canal.

  • le Bruxellois d’origine espagnol Sozyone a posé sa patte sur le mur de Citydev rue François Joseph Navez 178, en collaboration avec l’asbl Une Ville en Couleur.

  • Le duo féminin espagnol de 10eme Arte, Elisa et Almudena, installées depuis quelques années à Bruxelles ont remporté l’appel pour la création d’une œuvre dans un des trois tunnels sous la Jonction Nord-Midi dans les Marolles. Leur travail se déploie sur le plafond du tunnel de la rue Roger Van der Weyden.

  • L’artiste belge Patrick Croes a remporté l’appel pour le plafond du tunnel de la rue Terre-Neuve.

  • Enfin, le duo Miles & 2SHY a remporté l’appel pour le plafond du tunnel de la rue des Tanneurs.

  • L’artiste bruxellois François Tusséki, est l’un des lauréats de l’appel à projets pour la création d’œuvres sur trois toilettes publiques, en partenariat avec le Service Propreté. Il a peint celle située Boulevard du Centenaire à Laeken au pied de l’Atomium.

  • L’artiste italiano-colombien 13 Pulsions, autre lauréat de l’appel concernant les toilettes publiques, a réalisé son œuvre sur la toilette située Square de l’Atomium à Laeken.

  • L’artiste français Tarik Bouanani a réalisé, dans le cadre de cet appel, la troisième toilette située place Anneessens.

  • Le jeune artiste français David Selor a peint sa première fresque à Bruxelles, sur un des murs de la Maison Heysel située 3 rue du Heysel à Laeken, en collaboration avec le CPAS.

  • le jeune Bruxellois Nean a réalisé une fresque à Laeken au croisement de l’Avenue de la Reine et de la rue Arthur Cosny dans le cadre d’une campagne de la Croix Rouge pour le don de cellules souches.

  • Enfin, l’artiste bruxellois Obêtre a réalisé un ensemble d’œuvres dans le cadre du Détours Festival, avec l’appui de l’Echevinat, à l’instar d’Isaac Cordal l’an dernier. A découvrir à la CENTRALE, 38 rue Melsens, 36 Quai aux Briques, rue Saint-André, 46 et 123 rue de Flandre.

Le PARCOURS poursuit sa lancée et un nouvel appel à projets sera mis en ligne dans quelques jours ! Son équipe profitera de l’hiver pour déterminer les  prochains objectifs. Retrouvez en attendant tous les projets et les actualités à venir sur le site www.parcoursstreetart.brussels.

 

 

 

 

 

 

Articles associés

Laisser un commentaire