Le PARCOURS Street Art à plein pot

Deux nouvelles fresques ont enrichi le PARCOURS Street Art en avril. Son expansion continue et une dizaine de projets sont sur le feu. Lancé en 2013 par l’Echevinat de la Culture, celui-ci compte aujourd’hui près de 50 collaborations et plus de 150 murs sont répertoriés sur son site www.parcoursstreetart.brussels. Un nouvel appel à projets sera très prochainement lancé !

La Ville de Bruxelles continue sur sa lancée en soutenant et coproduisant de nombreux projets d’art urbain. En avril, Bruxelles a eu le plaisir d’accueillir l’artiste bulgare BOZKO ainsi que le français ALTO. Deux styles différents qui viennent compléter le PARCOURS Street Art de la capitale déjà très diversifié.

BOZKO

Actif depuis le début des années 2000, principalement à Sofia, BOZKO est connu pour ses œuvres démesurées et son univers peuplé de personnages imaginaires aux allures étranges mais adorables. Le côté sombre de ses œuvres contraste avec son choix de couleurs colorées. BOZKO a été invité à peindre une fresque au cœur du quartier des quais dans le cadre du festival Balkan Trafik et de son volet « Urban Chapter », sous l’impulsion de l’Echevinat de la Culture. Le mur, situé Quai au bois de Construction, appartient à des propriétaires privés. Ceux-ci avaient manifesté leur volonté de contribuer au PARCOURS lors de l’appel aux murs lancé l’an dernier.

(c) E.Danhier

ALTO

ALTO, graphiste de formation, attire l’attention sur un bâtiment public inédit. En collaboration avec le Procureur du Roi, Jean-Marc Meilleur, la Ville de Bruxelles a lancé en décembre dernier un appel à projets pour le bâtiment Portalis. L’artiste Jean-Marc Dos-Santos, alias ALTO, a remporté cet appel et a entamé la réalisation d’une œuvre sur les 16 colonnes d’entrée du bâtiment (7 rue des Quatre Bras), face au Palais de Justice. Le personnel du Parquet et les occupants du bâtiment ont été aussi invités à voter. L’œuvre de l’artiste symbolisant la justice et la liberté s’inscrivait parfaitement dans l’esprit d’ouverture du Parquet et de ses missions. Les motifs de l’œuvre sont inspirés de la nature et sont apposés délicatement sur les colonnes de béton lissé. L’or et le bleu roi illuminent le porche de l’entrée. Ce partenariat prouve l’importance de l’art en espace public et la reconnaissance croissante des arts urbains.

A suivre…

Le mois de mai sera consacré à un artiste déjà connu du bitume bruxellois, OAK OAK. Après la réalisation d’une balade Street Art dans le quartier des quais l’an dernier, l’artiste français revient une nouvelle fois laisser sa griffe sur le territoire communal. Un nouvel appel sera également lancé en mai aux artistes en vue de la réalisation d’une œuvre dans les tunnels sous la Jonction. D’autres projets suivront très bientôt comme la réalisation d’une fresque par l’artiste Anthea Missy, rue Saint-Christophe dans le quartier des Riches-Claires, à l’occasion de la Pride. L’œuvre est réalisée dans le cadre du PARCOURS Street Art à l’initiative de la Rainbow House. Elle sera inaugurée le 17 mai lors de la marche en mémoire à Ihsane Jarfi.

Les initiatives se multiplient afin de soutenir les arts urbains, vecteur de cohésion sociale. La demande de réalisations d’œuvres par des propriétaires privés ne cesse, elle aussi, de croître. Cette année promet d’être riche en nouveautés. Retrouvez des propositions de balades, des biographies d’artistes et une carte reprenant l’ensemble des fresques, spontanées ou financées, sur : https://parcoursstreetart.brussels.

 

 

 

 

Articles associés

Laisser un commentaire