13ème édition de NUIT BLANCHE

Nous vous donnons rendez-vous ce samedi 3 octobre pour la nuit la plus créative, la plus innovante et la plus interactive de l’année : NUIT BLANCHE ! Avec cet évènement unique organisé par le Service de la Culture, l’art contemporain se déploie depuis 12 éditions, le temps d’une nuit, dans un quartier de Bruxelles. Pour cette 13ème édition, Sainte-Catherine, l’ancien quartier des quais, sera métamorphosée par les interventions et les créations des artistes. Cette année, NUIT BLANCHE est partenaire de MONS 2015. La Capitale Européenne de la Culture inaugura ainsi sa dernière saison sur le thème de « la Renaissance ». Un thème qui se prête parfaitement à NUIT BLANCHE qui fait renaître la ville sous un autre jour, le premier samedi d’octobre comme le veut la tradition.

NUIT BLANCHE permet d’appréhender et de s’approprier l’art contemporain ainsi que la ville, l’espace urbain, d’une manière unique. Dès 19h et jusqu’à 5h, arts plastiques, visuels et sonores, performances, installations, projections et autres formes innovantes se déploieront dans des lieux emblématiques mais aussi les coins et les recoins moins connus du quartier Sainte-Catherine. Le parcours est libre, gratuit et accessible à tous. Cette accessibilité concerne aussi le jeune public ainsi que les publics fragilisés pour lesquels des parcours spécifiques sont prévus.

En arpentant ce parcours de la manière qu’il vous plaira, vous pourrez découvrir plus de 30 installations : créations originales et projets existants sélectionnés parmi plus de 120 candidatures suite à deux appels à projets. Pour la première fois, NUIT BLANCHE a fait appel à des acteurs culturels extérieurs dans le processus de sélection : Tom Bonte (Beursschouwburg), Jeanne Boute (Brigittines), Marie du Chastel (Kikk festival), Todor Todoroff (artiste numérique), Bram Crevits (KASK / School of Arts Gent), Eric Prigent (Le Fresnoy) et Philippe Kauffmann (Mons 2015).

Création bruxelloise et émergente

Cette année, un tiers des artistes résident à Bruxelles. Le nombre d’artistes émergents démontre à quel point Bruxelles est un formidable vivier créatif international. Parmi ceux-ci, découvrez : Cécile Hupin (BE) à l’Institut Pacheco, Alix Le Grouyellec (FR) au Bronks, le collectif BabaFish (CH/D/SWE) aux Halles Saint-Géry, Nazanin Fakoor (IR) sur la place du Vieux Marché aux Grains, Nathan French (UK) au club La Vilaine, Stijn Demeulenaere (BE) rue du Grand Hospice et bien d’autres.

Figures internationales

Découvrez aussi lors de NUIT BLANCHE le travail d’artistes étrangers comme l’architecte sonore Zimoun (CH) qui investira la CENTRALE for contemporary art avec une œuvre originale, sa première installation d’envergure à Bruxelles. Mais aussi Anne Blanchet (CH) qui posera un nuage sur le bassin du Vismet. Ou la Compagnie Jörg Müller (FR/DE) qui propose un tube dans lequel danseurs s’adonnent à des ballets aquatiques. Et l’artiste plasticien Davide Quayola (IT) qui présente dans l’église du Béguinage une vidéo projetée sur un écran monumental.

Projets participatifs

Certains artistes place Bruxelles et les Bruxellois au cœur de leur démarche. Bruxelles Nous Appartient – Brussel Behoort Ons Toe (BE) a rencontré les commerces et les habitants de la rue de Laeken pour son projet. Prenez le bus pour découvrir, à chaque arrêt, cette artère du centre-ville : ce qu’elle était, ce qu’elle aurait pu être et ce qu’elle deviendra peut-être un jour. L’Agence nationale de psychanalyse urbaine (FR) couche Bruxelles sur le divan. Les jours précédant NUIT BLANCHE, des apprentis psychanalystes encadrés par des artistes intervieweront les Bruxellois. Leur diagnostic poético-burlesque sera délivré le 3 octobre. La compagne La Bande passante (FR) fera renaître le Bruxelles d’autan à partir d’anciennes cartes postales qui composeront leur maquette, leur « Ville de papier ». Une caméra s’y perdra pour capter en direct l’histoire singulière de Bruxelles. Mehdi-Georges Lalhou (BE/FR/MO) et MAD BRUSSELS (BE) investiront les vitrines des rues Antoine Dansaert et Léon Lepage avec un projet qui implique des créatrices de mode belges.

Réseau de partenaires culturels

Pour cette édition, la Monnaie (BE) s’associe une fois de plus à NUIT BLANCHE et investira l’Eglise Sainte-Catherine avec le projet « Three Voices » interprété par de jeunes chanteuses du European Network of Opera Academies et mis en scène par Sjaron Minailo (remarqué pour sa collaboration à l’opéra Medúlla). iMAL, Center for Digital Cultures and Technology (BE) nous propose un nouveau projet itinérant qui interroge les dérives des nouvelles technologies, créé dans le cadre du réseau Connecting Cities. NUIT BLANCHE noue aussi des liens avec des acteurs culturels étrangers. Depuis 2012, l’événement accueille des artistes formés au Studio National des arts contemporains, Le Fresnoy (FR). Cette année, il s’agit de Dorothée Smith à la CENTRALE.lab (FR) et d’Aurélien Verhnes-Lermusiaux (FR) dans l’ancien GB.

Le parcours 2015

Les lieux culturels présents sur le parcours s’inscrivent aussi dans le projet NUIT BLANCHE : le Beursschouwburg, la Bellone, Passa Porta, le KVS, le Bronks ou encore la Tentation. Mais aussi la CENTRALE for contemporary art et la CENTRALE.lab dont ce sera la première ouverture, nous vous en parlons dans un autre article. Ce parcours permet aussi de mettre en lumière des lieux qui n’ont pas une vocation culturelle comme l’ancien GB de la rue du Marché au Poulet, l’Eglise Sainte-Catherine, la Tour noire, l’Institut Pacheco avant sa réaffectation, la Maison Saint-André, l’Eglise du Béguinage… Les places, quais et squares seront également investis. Certains lieux, classés, ne sont pas simples à occuper de manière artistique. Le but de NUIT BLANCHE est aussi de pousser des portes, de décloisonner les lieux et les disciplines.

Laboratoire des possibles, cette nuit est une opportunité exceptionnelle pour les artistes. Le soutien à la création contemporaine et à l’emploi artistique figurent parmi les priorités de l’Echevinat de la Culture.
Mons 2015

La collaboration avec Mons s’est inscrite dans le temps. L’an dernier déjà, l’équipe NUIT BLANCHE faisait le parcours avec Monsieur Yves Vasseur, commissaire de Mons 2015. Nous inaugurions ce 10 septembre la Maison des villes partenaires à Mons pour y faire la promotion de la NUIT BLANCHE et y présenter une installation et une performance d’artistes à l’affiche de cette édition « Mirakel » de l’artiste espagnol Gary Amseian et « Radiant Tree » du collectif parisien HeHe. Mons était également l’invité d’honneur à Folklorissimo, les Fêtes du Folklore sur la Grand-Place qui se sont tenus ce weekend du 19 et 20 septembre.

Découvrez en détail la programmation de NUIT BLANCHE en ligne.

Affiche NB15_Cosmonaute

Anne Blanchet_Light Drawings Outdoor Brussels © Anne Blanchet

 

Articles associés

Laisser un commentaire