Mais encore…

La rentrée fera place à de nombreuses activités culturelles. Nous vous en épinglons encore quelques-unes soutenues par l’Echevinat de la Culture dans cette rubrique pêle-mêle.

De la poésie en libre-service

Le 26 septembre est la Journée Européenne des Langues. A cette occasion, le festival TRANSPOESIE porté par EUNIC (European Union National Institues for Culture) offre aux Bruxellois un condensé de poèmes venus de partout en Europe. Trois événements marqueront cette 7ème édition : une soirée de slameuses le 26 septembre à 19h30 au Muntpunt, une soirée spectacle le 17 octobre à 20h à BOZAR et une soirée littéraire le 9 novembre à 20h à l’Institut Balassi. En collaboration avec la Ville de Bruxelles, Transpoesie installera prochainement un Poetry Periscope dans le quartier Sainte-Catherine. A l’aide d’écouteurs, vous pourrez écouter des extraits de poèmes en polonais, tchèque, hongrois, roumain, estonien, féroïen (Ils Féroé), géorgien, turque, italien, espagnol, basque, portugais, finlandais, autrichien, monténégrin, français et slovène avec leur traduction et découvrir toute la richesse de la diversité linguistique et culturelle européenne.

L’art signalé

Le Centre International de Formation en Arts du Spectacle (CIFAS) présente la 6ème édition du festival Signal consacré aux arts vivants. Signal interrogera cette année « l’art du rassemblement ». D’un point de vue théorique d’abord, lors de journées de recherche et de débats de  l’Urban Academy, sous l’égide de l’activiste et journaliste Peggy Pierrot. Et d’un point de vue pratique ensuite, via des ateliers et des performances dans les rues de Bruxelles, Molenbeek et Anderlecht ainsi qu’à la Bellone. Ceux-ci seront menés par des artistes du monde entier afin de faire connaitre leurs pratiques.

Les petits papiers

BOZAR accueille une nouvelle édition d’Art on Paper du 7 au 17 septembre. Art on Paper est un salon consacré au dessin contemporain. Il sélectionne le meilleur de la discipline et rassemble 25 galeries belges et étrangères durant 5 jours, dont les bruxelloises Irene Laub, Albert Baronian, Meessen De Clercq, Hosptreet Gallery, Rossicontemporary, Michel Rein, Dauwens&Beernaert Gallery, Arichaar Gallery ou encore LMNO. Chacune présente une exposition solo d’un artiste émergent ou confirmé. 8€.

Bruxelles d’autrefois

Les Archives de la Ville de Bruxelles présentent l’exposition « La ferme Vandergoten : la dernière ferme de Bruxelles ? ». Celle-ci se penche sur la présence des vaches au centre de Bruxelles aux 19e et 20e siècles. En 1867, on y recensait 132 vacheries et 604 vaches. La famille Vandergoten a exploité l’une de ces vacheries de 1878 à 1948. Parallèlement, elle était également propriétaire d’une entreprise de déménagement qui utilisait le cheval de trait jusqu’en 1970. L’exposition ouvrira ses portes pour les Journées du Patrimoine, les 16 et 17 septembre et sera visible jusqu’au 13 octobre. Entrée libre.

Save the date : NUIT BLANCHE 2017

Entourez d’ores et déjà le 7 octobre dans votre agenda pour ne pas manquer la nouvelle édition de NUIT BLANCHE. Rendez-vous dès 19h autour du Parc de Bruxelles et du quartier des Libertés (anciennement Notre-Dame-aux-Neiges) pour découvrir le nouveau parcours d’art contemporain éphémère jusqu’à 3h. Cette 15e édition abordera la thématique des « jeux de pouvoir », en lien avec le quartier et ses institutions. Gratuit. J-33 !

(c) Les Archives de la Ville de Bruxelles

Articles associés

Laisser un commentaire