Manneken-Pis déménage !

L’incroyable dressing du plus célèbre des Bruxellois quitte la Maison du Roi et s’offre un tout nouveau musée : la GARDEROBE MANNEKENPIS. Situé rue du Chêne, à seulement quelques pas de la fontaine du Manneken-Pis, le musée dévoile plus de 120 costumes du kejte et le folklore unique qui l’entoure. A la Maison du Roi reste conservée la statue originale et s’ouvre une toute nouvelle salle consacrée à son histoire étonnante. Leur ouverture officielle aura lieu ce samedi 4 février à l’occasion d’une grande fête. Venez nombreux !

Connu de par le monde pour sa juvénile nudité, Manneken-Pis l’est aussi pour son incroyable collection vestimentaire. Il est le seul exemple connu au monde de statuette profane possédant une vraie garde-robe. Plus de 960 pièces la composent aujourd’hui. Et les états, les associations et les personnalités qui souhaitent lui en offrir un sont de plus en plus nombreux. Ce privilège n’est pas accordé à tous, le Collège des Bourgmestre et Echevins de la Ville de Bruxelles et une commission consultative y veillent. Chaque remise de costume donne lieu à une cérémonie folklorique assurée par l’Ordre des Amis de Manneken-Pis dans l’Hôtel de Ville. Manneken-Pis est une affaire sérieuse !

Terriblement vivante aujourd’hui, cette tradition d’habillage remonte au 17e siècle. Elle s’est perpétuée au fil des siècles, lors des grands événements, et s’est intensifiée depuis les années 1980. La plus ancienne information relative à un habillage remonte à 1615. La statue figure en tenue de berger sur un des huit tableaux peints par Denis Van Alsloot, consacrés à la procession de l’Ommegang. Ce samedi, afin de marquer symboliquement le coup, l’Ommegang offrira aux autorités communales une réplique de ce premier costume connu.

Le plus ancien costume conservé dans les collections de la Ville fut offert en 1747 par Louis XV suite au vol de Manneken-Pis par certains de ses soldats en garnison à Bruxelles. Il s’agit d’un habit de gentilhomme en soie bleue broché  de fil d’argent et d’or. En raison de sa fragilité, il ne peut plus être exposé. Pour cette raison, une réplique a été réalisée par la prestigieuse manufacture Prelle de Lyon et sera présentée dans la GARDEROBE MANNEKENPIS. L’artiste Isabelle de Borchgrave a par ailleurs accepté de réaliser une copie en papier (découvrez son travail en vidéo ici), généreusement offerte par un mécène. Le résultat somptueux et troublant de réalisme est à découvrir à la Maison du Roi dans la nouvelle salle Manneken-Pis.

Aujourd’hui, cette tradition fait partie intégrante du patrimoine bruxellois. Chacun des 965 costumes existants, du plus sobre au plus extravagant, est conservé par les Musées de la Ville de Bruxelles. Les pièces les plus représentatives étaient présentées jusqu’alors à la Maison du Roi, au deuxième étage. A l’étroit, le dressing du ketje méritait un lieu à sa hauteur. Ainsi est née en 2013 l’idée d’un nouveau musée. Celle-ci s’inscrivait dans le grand projet de redéploiement des collections des Musées de la Ville de Bruxelles annoncé en 2015 afin de les valoriser. Et d’offrir aux visiteurs des lieux à taille humaine et un discours muséal actualisé.

GARDEROBE MANNEKENPIS

GARDEROBE MANNEKENPIS

L’équipe des Musées de la Ville et l’Echevinat de la Culture s’y sont attelés dès 2014 et ont concrétisé celle-ci en un temps record. Un budget total de plus de 800.000 euros a été alloué à ce projet. Aujourd’hui, la GARDEROBE MANNEKENPIS ouvre ses portes. Une sélection représentative de plus de 120 costumes y est présentée. L’ensemble de la collection sera consultable depuis des bornes installées dans le musée, en 5 langues (aussi disponible sur internet). Un beau-livre est également édité pour l’occasion aux éditions CFC  (25 €, trilingue). Enfin, une « audio-fiction inspirée de faits réels » permettra aux visiteurs de plonger par le son et de manière poétique dans l’univers d’un ancien habilleur de la statue (en 8 langues).

En parallèle, à la Maison du Roi, la salle qui accueillait le dressing a fait peau neuve. Conçue comme un cabinet de curiosités, elle s’articule autour de la statue originale. On y découvre les multiples facettes de l’engouement qu’elle a suscité, du haut de ses 55,5 cm, au fil des siècles. Un véritable voyage dans le temps nous amène jusqu’en 1451, date de la plus ancienne mention de l’existence d’une fontaine appelée alors daer dmenneken pist (« là où l’enfant fait pipi »). C’est vraisemblablement au 15e siècle qu’est installée la fontaine au coin de la rue de l’Étuve et de la rue du Chêne. Elle sert à approvisionner jusqu’en 1851 en eau potable la population . Ces équipements urbains s’imposent rapidement comme des lieux de sociabilité et de rassemblement.

En 1619, les autorités bruxelloises décident de renouveler l’aménagement de la fontaine et passe commande au célèbre sculpteur de l’époque, Jérôme Duquesnoy, d’un nouveau Manneken-Pis en bronze. En 1695, Manneken-Pis est choisi comme porte-parole des Bruxellois par l’auteur d’un texte satirique fustigeant le roi de France Louis XIV qui vient de bombarder Bruxelles et rend compte pour la première fois de la célébrité acquise par la statuette. Son histoire l’atteste, Manneken-Pis est depuis longtemps l’objet d’une affection particulière de la part des Bruxellois. Ils se reconnaissent dans ce petit bonhomme urinant et en font le symbole de leur personnalité qu’ils veulent volontiers espiègle et irrévérencieuse. A chaque nouveau costume, le ketje se pare d’une nouvelle identité. Il est bien à l’image de cette ville, multiculturelle, fière et un tantinet frondeuse.

FullSizeRender (3)

Musée de la Ville de Bruxelles

Ainsi se créé aujourd’hui depuis la Grand-Place, en passant par la fontaine, jusqu’au bout du la rue du Chêne, un « parcours Manneken-Pis ». Un ticket unique permettra de visiter les deux musées. Soyez les premiers à le découvrir ce samedi ! Les festivités démarreront à l’Hôtel de Ville à 14h avec la remise du costume de l’Ommegang. Dès 15h30, la GARDEROBE MANNEKENPIS sera inaugurée dans une ambiance festive. La Maison du Roi sera accessible gratuitement toute la journée, de même que le lendemain, dans le cadre des Premiers Dimanches du Mois.

Plus d’infos sur le tout nouveau site de la GARDEROBE MANNEKENPIS et sur le site des Musées de la Ville de Bruxelles.

Partagez l’événement !

 

 

 

 

Articles associés

Laisser un commentaire