Au théâtre dès le plus jeune âge

La montagne magique vous accueille en famille, du 6 au 21 mai, pour une nouvelle édition du Festival international « L’art et les tout petits », un festival accessible dès l’âge de 8 mois. L’occasion pour les plus jeunes de faire leurs premiers pas au théâtre grâce à 9 spectacles venus de France, d’Italie et de Belgique et une exposition taillés sur mesure. Sons, gestes, mots et lumières chatouilleront leurs imaginaires et éveilleront leurs sens durant 3 week-ends. Le théâtre l’annonce, c’est le temps des premiers enchantements.

Installée dans une demeure du 18e siècle, pleine d’escaliers, de recoins, de détours et de coulisses, La montagne magique (rue du Marais 57) porte un projet à l’image de son architecture : étonnant, multiple, complexe et vivifiant. Dans cette maison dédiée au théâtre jeune public, depuis plus de 20 ans, les enfants, les adolescents et les adultes (famille ou professionnels) cohabitent le temps d’une rencontre, d’un spectacle, d’un atelier ou d’une formation. Quelque 250 représentations y ont lieu par an dans le cadre scolaire ou familial et plusieurs festivals ponctuent la saison.

Du 6 au 21 mai, l’accent sera mis sur les tout-petits. Sur 3 week-ends en après-midi, La montagne magique présentera 9 spectacles et une exposition : « A l’ombre d’un nuage » de la Cie en attendant (FR) (dès 8 mois), « Che si che no » de la Compagnia Drammatico Vegetale (IT) (dès 2 ans), « Ceci n’est pas un livre » (dès 18 mois) et « Niet Drummen » (dès 8 mois) du Theater De Spiegel (BE), « Mokofina » de la Cie Lagunarte (FR) (dès 9 mois), « D’une île à l’autre » de Serena Fisseau (FR) (dès 18 mois), « Animalitas » de l’Ensemble Hiatus / Royanji (FR) (dès 2 ans et demi), « En traits mêlés » du Théâtre désaccordé (FR) (dès 1 an), « Emus des mots » de l’Ensemble Fa7 (FR) (dès 10 mois) et l’exposition interactive « Inside out » (dès 2 ans et demi).

Attention, les places partent vite ! Réservations indispensables 02 210 15 90 ou www.theatremontagnemagique.be

 

 

Articles associés

Laisser un commentaire