L’affiche à l’honneur : de la Belle Epoque aux révoltes d’aujourd’hui

Le Musée de la Ville de Bruxelles vous présente, dès le 9 mai, une nouvelle exposition colorée et printanière. Consacré à l’histoire de la Ville de Bruxelles, le musée vous plonge cette fois dans l’ambiance de la Belle époque avec l’exposition « Affiches Belle Epoque ». Une sélection exceptionnelle de 150 affiches provenant des Archives de la Ville de Bruxelles y sont présentées pour la première fois au public.

1885 à 1914, Bruxelles connait l’une des périodes les plus fastes de son histoire. L’émergence de l’Art nouveau et de cercles artistiques la placent sur l’échiquier européen de la création. A cette époque, l’affiche illustrée, qui apparait d’abord à Paris, arrive sur les murs de la capitale et dans ses rues. Porteuse de messages publicitaires en tous genres, ces affiches annoncent la société de consommation. On y vante les mérites de nombreux produits, du téléphone au vélo, sans oublier les cirques ou les théâtres. L’image de la femme bourgeoise et libérée à la fois devient le fer de lance de cette nouvelle envie de luxe et de modernité. Des artistes, célèbres ou non, s’essaient à cet art éphémère avec inventivité. Travail de commandes, l’affiche est pour eux une aubaine.

Les affiches trouvent dans notre capitale un engouement immédiat. Celles-ci font la joie des promeneurs dans une ville encore largement dominée par le rythme lent de la marche. Un phénomène d’affichomanie apparait et certains constituent de véritables collections. Parmi celles-ci, existe celle de l’homme d’affaires bruxellois Ernest de Try. Elle se compose de 300 affiches et fut léguée à la Ville de Bruxelles en 1934. Elle fait partie, aujourd’hui, des trésors des Archives de la Ville de Bruxelles. Cette collection se caractérise par son attention exceptionnelle portée à la vie quotidienne et à Bruxelles. L’équipe du Musée s’en est emparé pour la dévoiler pour la première fois au public. On y découvre le Bruxelles des Grands Boulevards, des cirques et théâtres mais aussi des artisans, des commerçants et des manufactures qui émaillent la ville en pleine mutation.

Cette exposition est à découvrir en parallèle à celle qui se tiendra aux anciens établissements Vanderborght, intitulée « REVLT ! » dans le cadre de « 2018. Année de la Contestation ». Nous vous en parlons dans cette newsletter. Dans « REVLT ! », les commissaires ont notamment demandé à des artistes contemporains de s’emparer de l’affiche pour exprimer leurs révoltes. Situées à quelques centaines de mètres de distances, les deux expositions offrent deux visions sur ce média commun. Une série d’affiches seront exposées en espace public dans les Galeries royales et feront le trait d’union entre les deux. Rien de tel pour découvrir la ville, celle d’hier et celle d’aujourd’hui.

Affiches Belle Epoque
Du 9 mai au 3 septembre
Du mardi au dimanche
De 10h à 17h
8 euros (ticket combiné avec la GardeRobe MannekenPis)
Plus d’infos

Articles associés

Laisser un commentaire