Bilan des activités culturelles de l’été

Durant deux mois, de nombreux évènements, parmi lesquels plusieurs nouveautés, ont rythmé l’été bruxellois. Sous diverses formes, la Culture a pris ses quartiers en espace public et dans les institutions. L’offre estivale a conquis les spectateurs de plus en plus nombreux.

Suite au succès du festival de musique Let it Beach et du festival de cinéma en plein air L’heure d’été, lancés tous les deux l’an dernier, la programmation culturelle sur Bruxelles-les-Bains a encore été renforcée cette année. Pour cette 2ème édition, Let it Beach a réuni près de 40 groupes, principalement belges et bruxellois, tous genres musicaux confondus. L’Heure d’Eté, en collaboration avec GALERIES Cinéma, a présenté au public 12 films sur le thème de Rome, projetés sur un écran géant de 15 mètres, le plus grand écran bruxellois en plein air. Cette année, une nouvelle collaboration avec le Théâtre Royal de la Monnaie a permis de retransmettre 4 opéras parmi les meilleures productions de la saison. Le documentaire The Sound of Belgium de Josef Devillé sur la musique électronique belge a également été projeté. Le Street Art est la deuxième nouveauté de cette année. Le collectif bruxellois Farm Prod a réalisé une fresque monumentale et colorée de 600 m² sur le bâtiment Citroën face au canal, représentant la diversité de l’identité bruxelloise. Pour le plaisir des yeux et des oreilles de quelque 16.000 personnes, la Culture sur Bruxelles-les-Bains s’est déclinée, au total, en 12 soirées musicales, 6 après-midi dansants, 12 soirées cinéma, 4 projections d’opéras et un projet Street Art.

La célèbre saison de théâtre de marionnettes en plein air a battu son plein devant un public fidèle et toujours plus nombreux. Guignolet dans le Parc, en collaboration avec le Théâtre Royal « Les Cœurs de bois »  s’est installé plusieurs jours par semaine entre le 10 mai et le 31 août dans le Parc de Bruxelles pour une 12ème édition qui a déjà réuni près de 8.500 spectateurs.

Décentralisé à Laeken, dans le Théâtre de Verdure du Parc d’Osseghem, le festival international de marionnettes, Insifon, a rassemblé plus de 800 curieux le temps d’un week-end, les 9 et 10 août.

En collaboration avec la Compagnie des Nouveaux Disparus, la 8ème édition du Festival Théâtres Nomades  a transformé le Parc de Bruxelles en un village fantastique du 21 au 24 août et émerveillé le public familial. Avec une affluence de plus de 18.000 personnes , le succès et la réputation du festival ne cesse de croître.

A ces événements gratuits organisés en espace public, s’est ajoutée la 8ème édition du festival de musique classique Classissimo, intégré au Brussels Summer Festival. Il s’est déroulé cette année à BOZAR. Outre les professionnels, les jeunes talents ont été mis à l’honneur dans la programmation et à l’occasion du concours de piano ouvert aux 12-16 ans et organisé au Musée des Instruments de Musique.

Pour les amateurs de danse, le Festival International des Brigittines  présente au public, du 15 au 30 août, une programmation novatrice et originale de grande qualité de près de 20 spectacles sur le thème des « pilotes et des pirates en eaux troubles ». A l’heure où nous écrivons ces lignes, le festival entame son dernier week-end.

Les expositions organisées par la Ville viennent compléter cette importante liste : l’exposition Brussels Unlimited consacrée à la photographie, réalisée en collaboration avec l’espace photographique Contretype, occupe la CENTRALE for contemporary art jusqu’au 28 septembre. L’exposition 14-18, Bruxelles à l’heure allemande a été inaugurée le 20 août au Musée de la Ville de Bruxelles.

Outre sa programmation propre, la Ville a également soutenu différents projets tels que le Brussels Games Festival ou le Royal Park Music Festival. Sans compter les concerts organisés dans les églises et cathédrales de la Ville ou au Conservatoire Royal de Bruxelles.

A travers l’ensemble de ces activités, l’enjeu est d’offrir de multiples occasions de se divertir intelligemment.  Et de toucher des publics qui ne fréquentent pas habituellement les théâtres et les salles de concert. C’est dans cet esprit que, depuis deux ans, le festival de marionnettes (désormais rebaptisé INSIFON) a quitté le Parc de Bruxelles pour investir celui de Laeken.  Nous espérons l’an prochain accentuer encore cette décentralisation. Avec les nombreuses activités proposées pendant cette période de vacances, la Ville démontre sa volonté de s’affirmer toute l’année comme une capitale culturelle tant en Belgique qu’à l’étranger.

 

 

 

Articles associés