Retour sur une saison estivale intense

Cet été, de nombreux événements se sont déroulés au cœur de Bruxelles et dans ses quartiers. Plusieurs rendez-vous étaient organisés par la Ville, en particulier son Service de la Culture et son asbl Brussels Major Events. D’autres étaient organisés par des opérateurs extérieurs, bien souvent partenaires. La Ville poursuit ainsi sa volonté, insufflée il y a plus de dix ans, de renforcer son attractivité et son dynamisme grâce à une politique culturelle et événementielle de qualité. Et, ce tant au profit des Bruxellois que des touristes grâce à une offre diversifiée et équilibrée.

Pour atteindre cet objectif, la Ville de Bruxelles mise avant tout sur des événements tout public, récurrents, gratuits, extérieurs et de plus en plus décentralisés : au canal, à Laeken, à Neder-Over-Heembeek, dans les Squares… Et ce afin de soulager le centre-ville mais aussi afin d’offrir aux habitants des quartiers de belles activités de proximité. Ces dernières années, de nouveaux rendez-vous ont ainsi été mis sur pied, à l’instar des Feux de Laeken, de Vaux-Hall Summer ou encore de Music City Hall, offrant de nouvelles opportunités au public ainsi qu’à la centaine d’artistes et d’opérateurs, souvent bruxellois, engagés sur ces événements. En cette rentrée, nous dressons un premier bilan positif des activités culturelles et événementielles de la saison.

Côté culture

En matière de culture, outre les nombreuses initiatives qu’elle soutient, la Ville organise plusieurs événements durant l’été. Ces derniers ne visent pas de records de fréquentation mais une accessibilité toujours plus grande à la culture. Tous ont rencontré un très beau succès. La saison estivale a battu son plein dans le parc de Bruxelles. Avec le 2 juin, le lancement du traditionnel festival gratuit Guignolet dans le Parc. 3 mois de spectacles de marionnettes gratuits organisés plusieurs jours par semaine en collaboration avec le Théâtre Royal Les Cœurs de Bois. Le même jour, démarrait la 2e édition du festival gratuit Vaux-Hall Summer dans le Vaux-Hall, joyau du patrimoine bruxellois dédié à la culture. Cette année, la programmation a été étendue au mois de juin et aux vendredis. Afin de composer la programmation du vendredi, la Ville a lancé un appel à projets. C’est le collectif FTRSND qui l’a remporté, proposant des voyages sonores et des concerts électroacoustiques. Les samedis et dimanches ont fait place à la musique classique avec la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, aux projections de court-métrages avec l’asbl Un Soir… Un grain, aux jeux avec le Brussels Games Festival et aux ateliers créatifs pour enfants avec Art&Fun. Le tout accompagné d’un service de petite restauration et coordonné par Brussels Major Events. Le dimanche 17 juin a eu lieu à l’Hôtel de Ville, la 2e édition du festival Music City Hall offrant des concerts gratuits dans l’Hôtel de Ville. Au Théâtre Royal du Parc, du 3 au 10 août, s’est tenu une nouvelle édition du festival de musique classique, Classissimo, volontairement accessible tant au niveau du prix que de la programmation. Toujours dans le parc de Bruxelles (ayant la qualité de ne pas être bordé d’habitations), le festival Théâtres Nomades a eu lieu du 23 au 26 août en collaboration avec la Compagnie des Nouveaux Disparus. Le weekend dernier, le Service de la Culture a organisé également Insifon (1>2/09), le festival de marionnettes décentralisé à Neder-Over-Heembeek, au Parc Meudon. D’ici la fin septembre aura lieu la traditionnelle fête du Folklore sur la Grand-Place, Folklorissimo (15>16/09). Enfin, une nouvelle coproduction sera faite par la Ville de Bruxelles avec la commune d’Ixelles, le 29 septembre, sur l’événement Festival d’Expressions Urbaines (FEU) consacré à la culture hip-hop. Pour sa  11ème édition, celui-ci aura lieu pour la première fois sur le territoire de la Ville de Bruxelles, sur la dalle du parlement européen, à la jonction avec Ixelles.

Côté grands événements

A partir du 6 juillet, et durant cinq semaines, c’était au tour de Bruxelles les Bains d’ouvrir ses portes pour une 17ème édition mêlant culture, sport et loisirs. Profitant d’une météo exceptionnelle, cette édition a réuni près de 380.000 personnes. Le vendredi 27 juillet, le premier des cinq rendez-vous des Feux de Laeken venait clôturer ce mois de juillet. Quatre autres soirées allaient suivre jusqu’au 24 août, chacune articulée autour d’un thème différent. Au total, 57.400 personnes ont répondu présent à ces rendez-vous. Durant l’été, la Ville de Bruxelles a également organisé le Brussels Summer Festival qui a, quant à lui, accueilli 22.000 festivaliers. Cette nouvelle formule condensée sur 5 jours a réussi à séduire le public tout en réduisant les nuisances liées à l’implantation. Sans compter le BXL TOUR et la Foire du Midi qui ont attiré les foules. A côté de ces grands rendez-vous, la Ville a également accueilli deux événements phares sur la Grand-Place : l’Ommegang et le Tapis de fleurs. 15.000 milliers de spectateurs ont assisté aux deux spectacles de l’Ommegang et 20.000 personnes sont entrées dans l’Hôtel de Ville pour découvrir du haut du balcon le tapis belgo-mexicain composé de 700.000 fleurs. L’été n’est pas tout à fait terminé.

Cette année, un nouvel événement porté par l’Echevinat du Tourisme verra le jour en septembre : un festival international de cerfs-volants le long du quai des Péniches. Cette première édition se tiendra du 22 au 23 septembre. Nous vous en parlons dans cette newsletter.

Récurrents, ces événements s’adressent indistinctement aux touristes qui en font un objectif de séjour et aux Bruxellois qui y participent en nombre. Grâce à une météo exceptionnelle et une programmation de qualité, ces événements ont pu retrouver des niveaux de fréquentation élevés. La volonté n’est pas de battre des records, la propriété étant de concevoir des activités harmonieuses et qui profitent à tous. Une importante réflexion est d’ailleurs menée, notamment avec le BME, pour concilier développement événementiel et habitabilité en ville. Néanmoins, la Ville se réjouit de cette reprise. Toutes ces activités font aussi tourner l’économie bruxelloise, sont porteuses d’emplois et ont un impact positif sur l’HORECA.

 

 

 

 

 

Articles associés

Laisser un commentaire