Bruxelles, ville de festivals

D’autres festivals se dérouleront encore en octobre sur le territoire de la Ville, animée toute l’année par de nombreux rendez-vous culturels. Et il y en aura pour tous les goûts ! Si de jeunes festivals mettent à l’honneur la culture urbaine, d’autres comme le Brussels Piano Festival mettent le piano à l’honneur. D’autres encore, comme Artonov, mêlent arts vivants et architecture. L’Echevinat soutient cette richesse de genres et de styles.

Du piano dans l’Hôtel de Ville 

Le Brussels Piano Festival revient à l’Hôtel de Ville ce mois-ci. Chaque année, le festival investit la salle gothique tous les mardis d’octobre pour des concerts de piano, en présence d’artistes de renommée internationale. Le festival repère aux quatre coins du monde des virtuoses que l’on ne retrouve habituellement pas sur les programmes. Cette édition présentera le 2 octobre le Français David Lively, le 9 octobre la Japonaise Etsuko Hirose, le 16 octobre la Française Vanessa Wagner etle 23 octobre, le Chinois Moye Chen. Tous les mardis à 19h. 15 euros la place. Tout le programme ici.

L’architecture bruxelloise mise en musique

Du 9 au 14 octobre se tiendra la 4e édition du festival Artonov dans différents lieux Art Nouveau et Art Déco (Hôtel Frison, Magasin Wolfers, Hôtel Max Hallet, Maison Langbehn,Hôtel Hanon…) de Bruxelles. Cette année, le festival propose de nombreuses créations ainsi qu’un plus large choix de lieux. L’objectif d’Artonov est de créer, à l’image de l’Art Nouveau, une convergence entre les arts tels que la musique, la danse, le théâtre, les arts visuels, la mode et l’art culinaire. Lors de la soirée d’ouverture, le dessinateur François Schuiten, l’auteur Benoît Peeters et le compositeur Bruno Letort investiront le PALACE pour une conférence autour de la musique, de l’architecture, de la bande dessinée et du cinéma. Le pianiste Jan Michiels réunira un collectif à la Galerie Lempertz pour une performance transdisciplinaire des « 24 préludes » de Claude Debussy. La danseuse contemporaine Carolyn Carlson proposera un « poetry event » au Musée du Cinquantenaire. Et bien d’autres à découvrir durant 6 jours. Inédit, François et Luc Schuiten ont réalisé le graphisme d’un habillage complet d’un tram en circulation (lignes 92,93,94 et 25). Cette œuvre dédiée à l’espace public circulera durant un an. Prix en fonction des activités. Plus d’infos.

 

 

 

(c) photo – Artonov

Articles associés

Laisser un commentaire