Le Faux Soir exposé aux Archives de la Ville de Bruxelles

Le Musée national de la Résistance et les Archives de la Ville de Bruxelles se sont associés pour célébrer les 75 ans de la publication à Bruxelles d’un faux numéro du journal Le Soir le 9 novembre 1943. Celui-ci fut rédigé par un groupe de résistants du Front de l’indépendance. Résolument zwanzeur, ce numéro inédit avait pour but de ridiculiser l’Occupant allemand et de remonter le moral de la population. Dans le cadre de « 2018. Année de la Contestation », les Archives de la Ville de Bruxelles exposent quelques pièces uniques issues des collections peu connues du Musée national de la Résistance situé à Anderlecht, parmi lesquelles les plaques d’impression et un exemplaire original du Faux Soir.

La publication du Faux Soir le 9 novembre 1943 est un acte de résistance. Le 10 mai 1940, la Belgique est envahie par les troupes allemandes. Le journal Le Soir continue de paraître jusqu’au 18 mai 1940. L’entreprise de presse et de publicité appartenant à la famille Rossel est alors mise sous séquestre. Le 14 juin 1940, le quotidien est relancé par une équipe rédactionnelle à la solde de l’occupant allemand. La population appelle ce nouveau Soir le « Soir volé ». Le poids des années d’occupation devient de plus en plus lourd pour la population. En 1943, Marc Aubrion dit Yvon, membre du mouvement de résistance Front de l’Indépendance, a l’idée audacieuse de publier un faux journal Le Soir, avec les conséquences qui en suivront.

Pour en savoir plus sur l’histoire du Faux Soir, cliquez ici : archives.bruxelles.be/faux-soir. Cette exposition prend place dans le cadre de « 2018. Année de la contestation », une initiative lancée par l’Echevinat de la Culture à l’occasion des 50 ans de Mai 68.

A découvrir dès le 9 novembre aux Archives de la Ville de Bruxelles (rue des Tanneurs 65) jusqu’au 1er février. Accès libre (lundi au vendredi, de 8h à 16h).

 

 

Articles associés

Laisser un commentaire