Happy Birthday Toone !

Le 25 mars dernier, la Ville de Bruxelles a célébré les 50 ans de l’implantation du Théâtre Royal de Toone dans l’Ilot Sacré. A cette occasion, Woltje, la marionnette emblématique du théâtre, a été fait Citoyen d’honneur de la Ville de Bruxelles. La cérémonie a eu lieu en présence de José Géal et de son fils Nicolas Géal, ancien et actuel directeurs, et de nombreux représentants du folklore bruxellois.

Seul théâtre de marionnettes bruxelloises traditionnelles encore en activité, le Théâtre Royal de Toone trouve son origine dans les Marolles en 1830. A cette époque, Antoine Genty, dit « Toone » y ouvre son « poechenellekelder ». Depuis, un marionnettiste Toone est intronisé par le Toone précédent. En 1963, le théâtre est en proie à des difficultés et ferme dans les Marolles. José Géal, Toone VII, avec l’aide de Jef Bourgeois, alors Conservateur du théâtre et des marionnettes, en assure le sauvetage. A défaut de trouver un nouveau lieu dans les Marolles, la dynastie des « Toone » s’installe, en 1966, dans l’Ilot Sacré dans une maison datant de 1696, aux confins des impasses Schuddevled et Sainte-Petronille, à quelques pas de la Grand-Place. Consciente de la valeur patrimoniale et historique du théâtre, la Ville de Bruxelles rachète cette maison en 1971 et la rénove.

José Géal, quadrilingue et marionnettiste de formation, va alors ouvrir le théâtre à l’Europe en traduisant les pièces et en développant les activités. Aujourd’hui, Nicolas Géal, comédien, intronisé  Toone VIII en 2003, perpétue le travail réalisé par son père. Il revisite le répertoire classique et prête sa voix aux six marionnettes dont Woljte, personnage fétiche, désormais Citoyen d’Honneur de la Ville de Bruxelles. La Ville a souhaité saluer leur investissement et célébrer dignement cet anniversaire, non sans une touche d’humour, en décorant, pour la première fois, une marionnette.

La Ville de Bruxelles continue d’investir dans le redéploiement des infrastructures et appuie la création artistique. Récemment, alors que le théâtre s’inquiétait de devoir fermer suite à une diminution de subsides de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Echevine de la Culture s’est mobilisée et a rappelé son soutien au théâtre et l’attention qu’il mérite des pouvoirs publics. La situation est aujourd’hui stabilisée.

Haut lieu du folklore bruxellois, le théâtre abrite également un atelier de confection de poupées, une bibliothèque et un musée de la marionnette. N’hésitez pas à le visiter et à assister à l’un des spectacles typiquement « brusseleir ». Bonne humeur garantie !

Du jeudi au samedi à 20h30
Et aussi le samedi à 16h
Ouvert toute l’année, sauf en janvier
12 € et réductions

Impasse Ste-Pétronille
66 rue du Marché aux Herbes
1000 Bruxelles
Plus d’infos

Articles associés

Laisser un commentaire