50 ans de contestation

Le programme de « 2018. Année de la Contestation » se poursuit. Plus de 30 partenaires culturels bruxellois y participent et vous ouvrent leurs portes, le temps d’un ou de plusieurs événements, pour penser ensemble la contestation. Retrouvez dans cet article les événements qui marqueront ce mois de mars et découvrez tout le programme de cette année thématique sur contestation2018.bruxelles.be. Ce mois-ci, les Halles-Saint Géry, le Théâtre Royal de Toone, BOZAR, le Bruegel, les Archives de la Ville de Bruxelles, la Bellone, les Riches-Claires, les Brigittines, les Musée Mode & Dentelle et la Maison de la création vous attendent. 

Les Halles Saint-Géry vous acueillent pour l’exposition et l’installation « Bruxelles Révolutionnaire – Un autre monde dans notre monde » jusqu’au 25 mars. L’exposition présente une topographie des espaces bruxellois ayant accueilli des penseurs révolutionnaires issus de sphères politiques, économiques ou encore artistiques.

Le Théâtre Royal de Toone vous présente le spectacle « Poechenelles contestataires ! » jusqu’à la fin de l’année. Le théâtre nous rappelle l’origine contestataire des marionnettes apparues suite à la fermeture des théâtres par Philipe II d’Espagne, foyers de l’opposition à son règne.

Cette année, BOZAR présente « BOZAR occupied », un programme mettant à l’honneur la contestation. Avec l’exposition « Hugo Claus, Con Amore » consacré à l’auteur flamand (décédé il y a dix ans) jusqu’au 27 mai et la rencontre avec le poète et activiste Kirill Medvedev et l’artiste Nijolay Oleynikov, russes, le 13 mars à 20h autour de la poésie, de la musique et de l’engagement.

Le Bruegel présente l’exposition « Api Culture – Le dernier des apiculteurs » faisant la part belle au travail de l’artiste Jacques Dujardin. Une exposition imaginée en collaboration avec cinq étudiants sculpteurs de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Entrée libre, jusqu’au 30 juin. Venez également assister à la soirée « Chacun activiste » le 15 mars, de 16h à 21h, qui présente le résultat d’un projet artistique mené par l’artiste suédois Patrik Qvist et Arts Lab Bxl en novembre dernier dans le quartier des Marolles et qui donnait la parole aux habitants.

Cette année, les Archives de la Ville de Bruxelles présentent « Bruxelles et Mai 1968 » jusqu’au 31 décembre et mettent en avant les documents permettant d’éclairer et d’illustrer la période des années 1960 et en particulier les événements de Mai 68 via un site web et une publication (Cahiers bruxellois).

La Bellone s’invite dans l’espace public avec Pancarte, une performance interactive de Gaëten Bulourde, du 15 mars au 14 avril. L’artiste déambulera dans les rues avec une pancarte vide que les passants pourront s’approprier.

Sous le titre, « Soyons réalistes, demandons l’impossible ! », les Riches-Claires présente une programmation résolument anticonformiste. Au printemps, le centre culturel jouera la pièce « Le Contr’Un », d’après le Discours de la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie, du 15 au 31 mars.

A l’occasion du Festival In Movement, les Brigittines vous proposent un cycle de conférences sur les problématiques liant l’art à la contestation, en partenariat avec P.A.R.T.S et l’ULB. Rendez-vous le 15 mars pour « L’incendie du négatif. Le théâtre à l’épreuve de la radicalité » par Olivier Neveux et le 22 mars pour « Une révolution écologique » par Razmig Keucheyan. Le 16 mars, le centre d’art présentera le film « Le fond de l’air est rouge » (1977) de Chris Marker.

Le 22 mars, le Musée Mode & Dentelle consacrera sa Leçon de mode au « Trop ample ! Trop large ! Cinq siècles de préjugés ». Denis Bruna du Musée des Arts Décoratifs de Paris dressera un panorama de la contestation à travers l’histoire du vêtement.

Assistez enfin à la soirée « Rien n’est fini, tout commence » le 25 mars dans le cadre de « 1,2,3 Protest » présenté par la Maison de la Création. Le centre culturel convoque les acteurs de la contestation d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs à travers des documents, films, livres et débats lors des Bookswapsalon et des séances de cinéma de quartier (Clap ! Contest et Clap ! Militant).

Publié par BXL Culture – Cultuur sur mercredi 21 février 2018

(c) D.E. – La Bellone – « Pancarte » Gaetan Bulourde

Articles associés

Laisser un commentaire